« Before Sunset | Accueil | »

25 mars 2005 - Paris

Vendredi Saint à Saint-Sulpice

A l'entrée, un grand Christ en croix est allongé à même le sol. Des fidèles prient avec ferveur, assis sur des chaises. De temps en temps l'un d'entre eux marche vers le Christ et dépose un petite cierge à côté de la statue, dessinant peu à peu une ligne de feu autour du corps.

Dans la nef de droite, une douzaine de personnes sont agenouillées par terre, devant la chapelle saint Jean-Baptiste de la Salle. Une femme marmonne des prières.

Un peu partout, des solitaires regardent le temps passer. Certains sont venus se recueillir, d'autres sont juste désœuvrés.

Pendant ce temps, les lecteurs du Da Vinci Code cherchent le Saint Graal au pied de l'obélisque. Ils lisent rapidement, sur un mur, l'argumentaire qui réfute « les allégations fantaisistes d'un récent roman à succès » . On a installé récemment à cet endroit, par pur hasard, une urne destinée à recueiller les dons «  pour l'embellissement de l'église » . A l'autre extrémité du transept, un homme aux cheveux blancs, accroupi sur la ligne de pierre par laquelle le récent roman à succès fait à tort passer le méridien de Paris, déchiffre des inscriptions à demi effacées.

D'autres fidèles, comme tous les jours, se recueillent derrière le choeur, dans la chapelle où le curé fait la messe en semaine. Une lumière « divine » l'illumine par des fenêtres invisibles. Bizarrement, un drap recouvre la Vierge de Pigalle.

Publié par thbz le 25 mars 2005

0 commentaire(s)

Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Textes et photos (sauf mention contraire) : Thierry Bézecourt - Mentions légales