« Églises romanes d'Auvergne (I) | Accueil | »

31 août 2005 - Arts, architecture... - France - Paris-Millau 2005

Églises romanes d'Auvergne (II)

Paris-Millau
< Églises romanes d'Auvergne (I) - Églises romanes d'Auvergne (II)


Chacune des cinq églises majeures a sa beauté propre.

L'abbatiale d'Orcival est une église monumentale perdue dans un tout petit village. L'église de Saint-Nectaire domine son village sur un piton rocheux ; pendant longtemps on continue à l'apercevoir lorsqu'on s'éloigne peu à peu sur les lacets des collines environnantes. Surtout quand on voyage à vélo.



Saint-Saturnin, c'est la plus petite des églises majeures. Blottie au milieu d'un village impeccable, resplendissante au petit matin, elle a conservé sa flèche sous la Révolution parce que la femme du destructeur d'églises local était née dans le village. Dans l'intimité d'une chapelle de campagne, Saint-Saturnin réunit tous les éléments des plus grandes églises romanes d'Auvergne, au service d'une intensité spirituelle inégalée.

A Notre-Dame-du-Port, l'extérieur était en travaux, comme d'ailleurs toute la ville de Clermont-Ferrand cette année. Restaient les chapiteaux. Ce petit corps emmailloté n'est pas un bébé dans les bras de son père ; c'est au contraire Marie, emportée hors du tombeau par Dieu et prête à ressusciter.

Enfin l'intérieur de l'abbatiale Saint-Austremoine, à Issoire, a été entièrement repeint de couleurs vives afin de retrouver l'atmosphère du Moyen Âge. Lorsque j'y suis entré, le prêtre célébrait un mariage au son des negro spirituals. Une heure plus tard, un autre couple avait moins d'imagination : premier prélude de Bach avec boîte à rythmes.

Issoire, comme les autres, doit être vue au petit matin :


Paris-Millau
< Églises romanes d'Auvergne (I) - Églises romanes d'Auvergne (II)

Publié par thbz le 31 août 2005

5 commentaire(s)

1. Par marc  (13 octobre 2006) :

Bonjour,

un détail sur Orcival : les chaines de prisonniers libérés accrochées à la façade, qui donne un aspect un peu lugubre à l'église à la fin de l'automne ou en hiver, lorsque derrière la colline est couverte de feuilles mortes ou ne neige.

L'intérieur de Saint-Nectaire est mon préféré, car le choeur est empli d'une douce lumière jaunâtre et il entoure chaleureusement le promeneur.

Et bravo pour la sortie de Saint-Nectaire en vélo, je connais cette charmante côte...

2. Par thbz  (14 octobre 2006) :

Bonjour,
Merci pour l'info, je n'ai pas remarqué ce détail... Je crois que c'est l'intérieur de Saint-Saturnin que j'ai le plus apprécié, peut-être parce qu'il n'y avait vraiment personne.

3. Par Elisabeth  (20 décembre 2006) :

Je crois que le nom de l'eglise d'Orcival est Notre Dame des Fers en raison des fers accrochés à la facade et dont on dit que ce sont ceux des croisés

4. Par Marmin Lucie  (07 février 2008) :

Bonjour,
Je vis à Saint Saturnin depuis 21 ans.
Je suis étudiante en Licence Professionnelle Développement et Protection du Patrimoine Culturel, option Guide Interprète National à Boulogne sur Mer.
Je dois réaliser un site Internet que je souhaite faire sur l'art roman auvergnat.
Auriez-vous la gentillesse de me communiquer quelques informations et des photos.
Je vous remercie par avance.
Lucie Marmin

5. Par thbz  (07 février 2008) :

Au vu de votre message, je doute d'avoir beaucoup d'informations que vous n'auriez pas... J'ai d'ailleurs mis à peu près tout dans l'article ci-dessus. Je veux bien regarder dans mes archives si j'ai quelques photos en plus, mais je ne vous promets rien...

Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Textes et photos (sauf mention contraire) : Thierry Bézecourt - Mentions légales