« Extreme tension | Accueil | »

2 mai 2008 - Arts, architecture...

Les trois principes de l'architecture

Au 14 de la rue Vaneau, dans le 7ème arrondissement de Paris, une maison porte sur sa façade le portrait en médaillon de Philibert Delorme, architecte français de la Renaissance :

La façade comporte de nombreuses boiseries, moulures, bas-reliefs :

À l'étage supérieur, on peut lire la formule suivante :



Bona aedificatio tres habet conditiones : comoditatem (sic), firmitatem et delectationem

De nombreux architectes au cours de l'histoire ont ainsi ramené les éléments essentiels de leur métier à trois principes fondamentaux. Ces trois principes sont toujours à peu près les mêmes et viennent de Vitruve : « utilitas, firmitas, venustas » (utilité, solidité, beauté).

Sur Wikipédia on trouve la version de :


  • Leone Battista Alberti : « necessitas, commoditas, voluptas » ;

  • François Blondel : « distribution, construction, décoration » ;

  • Jacques François Blondel (non, ce n'est pas le même que le précédent) : « commodité, solidité, agrément » ;

  • Hector Guimard : « harmonie, logique, sentiment » ;

  • Pier Luigi Nervi : « fonction, structure, forme ».

J'ai moi-même vu Christian de Portzamparc, au Collège de France, énoncer ses propres principes en les rattachant à ceux de ses prédécesseurs :

  • perception : corps vécu, phénoménologie ;

  • production : technique, construction ;

  • représentation : discours esthétiques et idéologiques, modèles, styles.

Quant à cette maison du 14, rue Vaneau, de quoi s'agit-il exactement ? A-t-elle été construite par Philibert Delorme ? En ce cas, aurait-il mis son propre portrait sur la façade de son domicile ? S'agit-il d'un aménagement ultérieur, voire d'un pastiche du 19ème, par lequel on aurait voulu rendre hommage à l'architecte d'Henri II ? Je l'ignore : je sais seulement que l'édifice est actuellement en chantier.

5 mai 2008 : mon Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments (enfin, celui des frères Lazare, qui dit tout sur le Paris qui précède immédiatement les travaux d'Haussmann) indique que la « rue Vanneau » (sic) a été ouverte sur une ordonnance royale de 1826. Il est donc peu probable que ce bâtiment, qui suit bien l'alignement de la rue, soit plus ancien que cette date. Je parierais pour le Second Empire.

Publié par thbz le 02 mai 2008

15 commentaire(s)

1. Par S.  (04 mai 2008) :

(Il va falloir que je refasse un tour dans la rue Vaneau. Et une adresse de plus dans ma longue liste.)
Pour les trois principes de l'architecture, ils n'ont jamais changé de fond à travers les siècles, mais de forme en étant plus modernes, mieux adaptés aux différentes générations et divers âges. Comme quoi, les fondamentaux nous suivent toujours...

2. Par S.  (08 mai 2008) :

Intéressante ta dernière découverte...
Il va falloir demander à un expert, j'essayerai de voir dans mes documents si je trouve quelque chose la concernant.

3. Par Le mateur de nouilles  (15 mai 2008) :

Il est très improbable que Philibert Delorme ait placé un tel portrait de lui sur cette façade, avec son nom écrit en grosses lettres. Ce médaillon est évidemment un hommage.
L'édifice, plutôt joli, ressemble effectivement à un pastiche de la Renaissance, comme on aimait en faire au milieu du XIXe siècle. Il est sans doute du Second Empire, mais peut aussi remonter à la Monarchie de Juillet. Qu'un architecte féru d'architecture classique ait ainsi voulu rendre hommage à un de ses grands prédécesseurs n'a rien de surprenant...

4. Par thbz  (16 mai 2008) :

Oui, je m'étonne même d'avoir cru possible que cet immeuble remonte à la Renaissance. Je ne connais pas grand'chose à Philibert Delorme, mais je ne crois pas que ce soit son style d'architecture. Je n'ai d'ailleurs pas retrouvé cette formule sur le Web (comoditatem / commoditatem, firmitatem et delectationem).

5. Par joce62  (27 août 2008) :

trés intéressant ton blog !
j'habite prés d'une ville magnifique ARRAS dans le pas de calais ou l'architecture est reine !
http://gardenbreizh.org/photos/joce62/album-9965.html
bon ben, je vais chercher une photo d'épervier maintenant, et puis dodo lol !
a+ jocelyne

6. Par TIBERE  (09 septembre 2008) :

La maison du 14 rue vaneau a été construite en 1835 par l'architecte PC DUSILLION et le sculpteur MOLKNECHT pour un entrepreneur de maçonnerie nommé JF GENAILLE.
Comme vous pouvez le contatez dans le livre de Normand où les plans de cette maison sont reproduits, cette maison disposait à l'origine d'une charpente à la "philibert DELORME".

7. Par thbz  (09 septembre 2008) :

Merci pour cette information, une recherche sur Google semble indiquer également que cette maison de style "François Ier" a été construite par Pierre-Charles Dusillion dans les années qui ont suivi le percement de la rue Vaneau. Mais je ne connais pas le livre de « Normand » que vous mentionnez : avez-vous des références plus précises ?

8. Par  (12 septembre 2008) :

Le livre s'intitule: PARIS MODERNE, Maisons construites dans les nouveaux quartiers et ses environs.
Date de publication: 1837
Par Normand & fils
Les deux dernières pages de ce livre représentent le dessin coté de la façade et les plans et dessins intérieurs (RDC et du 1er étage).
La maison était cadastrée au 8 rue Vaneau jusqu'à la renumérotaion intervenue vers 1850.

9. Par thbz  (12 septembre 2008) :

Merci pour ces précisions. Je vois qu'il est en vente sur chapitre.com pour un prix de... 692 euros ! Ca doit être un bien beau livre, j'y jetterai un coup d'oeil à l'occasion si je le vois dans une bibliothèque...

10. Par  (17 novembre 2009) :

salut tout le monde,
j'est lus l'article précédant
et j'est trouver en priobléme de comprendre le raport entre la structure/forme/fonction !?
et c'est il ya quelqu'un me peu repondre
merci


11. Par thbz  (17 novembre 2009) :

Bonjour,

La formule « structure, forme, fonction » est celle qui est proposée par l'architecte Pier Luigi Nervi, selon Wikipédia. Elle correspondrait à la triade vitruvienne « utilitas, firmitas, venustas » (utilité, solidité, beauté). Mais je ne peux pas en dire beaucoup plus...

12. Par Détails  (19 novembre 2009) :

Une structure sans forme ne tient pas et une structure qui tient avec forme mais sans fonction est une sculpture. D'où la nécessité en architecture de concevoir les trois. Un espace utile avec une forme (agréable ou pas selon les goûts), fonctionnel en plus est un espace de vie sinon il deviendrait une image, une sculpture ou un espace inutile ce qui ne correspond pas à la définition qu'on a utilisé pour l'architecture.
Le rapport entre ces trois?
Ils sont complémentaires...

13. Par anfelle  (28 décembre 2009) :

si quel qu'un peu m'aider de cette relation (fonction_forme structure)
surtout pas des exemple
merci d'avance

14. Par thbz  (28 décembre 2009) :

Désolé, mais si vous ne précisez pas votre question, il sera difficile de vous répondre. S'agit-il d'architecture ? Préparez-vous un exposé sur Pier Luigi Nervi ? Quels sont les éléments que vous ne comprenez pas ?

En tout état de cause, je ne suis pas un spécialiste de l'architecture...

15. Par anfelle  (06 janvier 2010) :

d'abord merci de me répondre,
je suit entraine de rechercher la relation (fonction_forme_structure) dans le domaine architecture (bâtiment).
et dans ma recherche j'ai pas trouver des exemples
architecturaux qui montre cette relation; malgré tous les architecte moderne la suivie !!!!!

Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Textes et photos (sauf mention contraire) : Thierry Bézecourt - Mentions légales