« Banderoles et protestations | Accueil | »

3 octobre 2014 - Corée

Drapeaux

Depuis quelques jours le drapeau national — le Taegeukgi, très reconnaissable avec sa représentation du yin et du yang (taegeuk) entourés de quatre trigrammes du Yi Jing — est apparu dans certaines rues de Séoul, en particulier le long des bâtiments officiels.

Et ce 3 octobre au matin, jour férié, le gardien de l'immeuble passe dans chaque appartement pour remettre un tube contenant un drapeau coréen. On ne l'avait pas encore remarqué : il y a sur l'une des rambardes un emplacement dans lequel on peut planter un drapeau.

Quelques heures plus tard, le yin, le yang et les quatre trigrammes flottent à la fenêtre de la plupart des appartements.

Car c'est aujourd'hui la Fête de la Fondation (개천절). Il y a très exactement 4346 ans, en 2333 avant notre ère, Tangun a fondé le royaume de Choson, c'est à dire la Corée.

Le terme coréen (개천) se réfère aussi à l'« ouverture » du ciel, le 3 octobre 2457 : c'est le jour où Hwanung est descendu du ciel pour vivre sur Terre. Plus tard, il a transformé un ours en femme après lui avoir fait manger pendant 100 jours, à titre d'épreuve, de l'ail et de l'armoise. Dangun est le fils de Hwanung et de la femme-ours.

Dans le hall d'entrée est placardé le mode d'emploi du Taegeugki :

Au début de l'encadré, sur fond grisé : « En hissant le drapeau, pratiquons l'amour du pays ».

Le texte rappelle que le 1er octobre est le « Jour de l'armée », que le 3 octobre constitue le 4346e anniversaire de la Fondation du pays et enfin qu'on fêtera jeudi prochain, le 9 octobre, le 568e anniversaire de l'invention du hangeul, l'excellent système d'écriture national.

Puis la notice répète : « En conservant tous dans notre cœur l'amour du pays, hissons le drapeau. »

Chaque foyer doit en principe mettre en place le drapeau les 1er, 3 et 9 octobre, de 7 heures à 18 heures. On peut toutefois le laisser en place 24 heures sur 24, en application de la loi relative au drapeau de la République de Corée, article 8. En pratique, tous les immeubles ne disposent pas de supports pour planter le drapeau.

Le drapeau doit être accroché à l'extérieur, typiquement au balcon. Il est permis de le retirer temporairement en cas de pluie ou de vent violents.

Enfin, on peut se procurer le drapeau auprès du centre administratif local ou sur le site Internet de la Poste où il coûte, me semble-t-il (attention aux pop-ups : cliquer sur « annuler » à chaque fois), 25 000 wons, soit 18 euros.

(Avant de nous étonner des mœurs coréennes, souvenons-nous qu'en France, si on n'oblige pas les gens à hisser un drapeau, on punit pénalement ceux qui le détériorent.)

Publié par thbz le 03 octobre 2014

0 commentaire(s)

Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Textes et photos (sauf mention contraire) : Thierry Bézecourt - Mentions légales