« Confinement, jour 7 - lundi | Accueil | »

26 mars 2020 - 13e arrondissement

Confinement, jour 10 - jeudi

À l'extérieur, le vent apporte des bruits d'enfant, des cris ou des jeux. Invisibles comme les chants d'oiseaux le matin, comme les applaudissements en soirée. Avec le confinement on entend certaines choses et on en voit d'autres.

Ce qu'on voyait il y a quelques jours, c'était un drap accroché à une fenêtre, assez loin, au trentième étage d'une tour. Quelque chose était écrit dessus, mais trop petit pour qu'on puisse le lire à une telle distance.

Depuis, le confiné a compris que son appel se perdait dans l'air du 13e arrondissement ; il a agrandi les lettres, simplifié le message.

Désormais on peut le lire clairement, même si c'est flou sur la photo : « Ça va ! Bisou ! » Il s'adresse peut-être aux confinés de la tour d'en face, aux passants qui ne passent plus ou, plus simplement, aux réseaux sociaux.

Un autre confiné, sur l'avenue de Choisy, rompt la régularité de sa façade quadrillée par un « oui » volontariste, qui, n'ayant pas d'objet, s'adresse à tous et à toutes choses.

À l'intérieur, je vois des images et des souvenirs de tout ce qui, aujourd'hui, est fermé, inaccessible et interdit.

Publié par thbz le 26 mars 2020

0 commentaire(s)

Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?


Textes et photos (sauf mention contraire) : Thierry Bézecourt - Mentions légales