« Un centre commercial coréen | Accueil

2 juillet 2018 - Cinéma

Le gangster et le cinéaste

Il y a près de dix ans, nous sommes allés à la Cinémathèque pour assister à une master class (en français, une conférence) de Michael Mann. Ce jour-là il a parlé de Heat. Il a montré un schéma décrivant la scène du braquage.

Lorsque les spectateurs ont pu poser des questions, un homme assis à quelques places de moi a pris le micro. Il a raconté qu'il sortait de prison ; qu'il n'était plus un gangster, c'était terminé ; que les films de Michael Mann avaient été une source d'inspiration pour lui. Il parlait avec une certaine candeur, comme un enfant face à son idole.

Michael_Mann_-_French_Cinematheque_-_4th_July_2009.png

Ce n'était pas très crédible ; sans doute un petit voyou qui rêvait d'acte sensationnel, un cinéphile un peu dérangé. Michael Mann était un peu embarrassé, il n'a pas répondu grand-chose.

Trois ou quatre ans plus tard, j'ai lu dans Libération que Redoine Faïd, fameux braqueur, auteur d'une évasion spectaculaire, avait interpellé Michael Mann en 2009 à la Cinémathèque. Et hier encore, il s'est enfui en hélicoptère, suivant un scénario aussi précis que dans un film américain.

Et désormais la vidéo de son intervention à la Cinémathèque est en ligne :

Il reste hors champ ; sans doute une déception pour lui.

Publié par thbz le 02 juillet 2018

0 commentaire(s)

Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?


Textes et photos (sauf mention contraire) : Thierry Bézecourt - Mentions légales