« Le roi et les chamans | Accueil | »

26 septembre 2007 - Corée

Elèvement du véhicule

M. KA a remarqué à Séoul un panneau identique à celui-ci, coquille comprise :

Or il a omis d'expliquer pourquoi on trouvait à Séoul des panneaux écrits en français. Je me chargerai donc de dire pourquoi les autorités locales se préoccupent à ce point de l'automobiliste francophone.

Il faut savoir qu'à Séoul les étrangers non asiatiques sont plutôt rares. Une bonne partie d'entre eux se regroupent, toutes nationalités confondues, dans le quartier d'Itaewon, sur la rive droite du Han. Ils y fréquentent ensemble des bars, des boîtes de nuit, des boutiques. Ils peuvent même éviter de rencontrer les Coréens : j'ai vu une publicité pour un ensemble résidentiel "for foreigners only", ce qui laisse pantois.

Une de ces nationalités bénéficie d'un quartier à elle : le "French Village" sur la rive gauche du Han, loin d'Itaewon. Après avoir déjeuné à la Trouvaille (un restaurant), on peut prendre un café à l'Après-Midi (un bar). L'axe principal est la rue Montmartre. C'est dans ce quartier que les panneaux, les enseignes et même les pancartes de bus sont traduits dans notre langue sans égale :

Quelle est l'origine de ce quartier ? Comme souvent à Séoul, c'est l'emplacement et la réputation d'une école qui a déterminé le choix du logement pour les parents. En 1985 une école française a ouvert dans le quartier : il n'en fallait pas plus pour attirer les expatriés français.

Quant à la coquille sur le panneau, disons que les Coréens aiment bien les fruits de mer... Ils les cuisent sur le barbecue au milieu de la table comme les lamelles de bœuf du bulgogi, jusqu'à ce que la coquille s'entr'ouvre : c'est délicieux et très convivial.

Publié par thbz le 26 septembre 2007

5 commentaire(s)

1. Par KA  (27 septembre 2007) :

J'ai fait cette photo d'« élèvement de véhicule » devant le lycée français, où je travaillais.

2. Par thbz  (27 septembre 2007) :

... et moi juste de l'autre côté de la rue.

3. Par KA  (27 septembre 2007) :

copiteur ;-)

4. Par S.  (28 septembre 2007) :

Ce que tu racontes là c'est assez surprenant, un peu partout dans le monde existe des lycées français (j'en connais quelques-uns d'ailleurs:-)) mais ce phénomène de "groupement" des français c'est pas très répandu et heureusement, ça dépend surement de certains pays. ((Ca me rappelle un autre quartier de ce genre qui se trouve à Berlin, eh oui en Europe en plus, où existait une communauté française avant la chute du mur par contre aujourd'hui le quartier est complétement déserté et vide.))
Est-ce que ce lycée existe toujours aujourd'hui à Séoul? (je demande juste par curiosité, je ne compte pas m'installer à Séoul:-))

5. Par thbz  (29 septembre 2007) :

C'est vrai que les Français se regroupent rarement. Je n'ai pas vu de Littre France à New York. Ca m'a aussi un peu étonné à Séoul. Quant au lycée français, il existe toujours. Devant l'entrée, une grande banderole annonçait quelque manifestation culturelle dans un mauvais français...

Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Textes et photos (sauf mention contraire) : Thierry Bézecourt - Mentions légales