« Génération chaebols | Accueil | »

24 septembre 2007 - Corée

Le roi et les chamans

Au large de la plage de Bonggil, le roi Munmul s'est fait ensevelir sous l'eau afin de continuer après sa mort à protéger le pays contre ses envahisseurs. Dans cette région du sud-est de la Corée, les envahisseurs ne viennent pas de la terre mais de la mer, celle que l'on appelle ici mer de l'Est et non mer du Japon.

Il est cinq heures du soir, le soleil commence à baisser sur l'horizon. Les touristes ne sont pas nombreux en cette fin de septembre. Un groupe d'enfants débarque d'un bus. Ils portent l'uniforme des écoliers en voyage scolaire. Depuis le matin ils ont enchaîné visite de temple sur visite de temple et ils viennent à présent se détendre face aux rochers qui abritent les restes du vieux roi. Peu à peu ils s'enhardissent, ôtent leurs chaussures et trempent les pieds dans l'eau. Ils rient, se bousculent un peu, pataugent dans les vagues; certains garçons tombent dans l'eau et se relèvent en riant, trempés ; ils en redemandent.

Sur le front de mer, des restaurants de poisson ; devant les restaurants, des aquariums. Le patron vient jeter dans le bac un peu de nourriture et l'eau se met à bouillonner : les poissons se jettent sur les miettes. À l'intérieur du restaurant, des clients assis en tailleur mangent en regardant vaguement la télévision. On dîne à toute heure en Corée. Des tentes blanches plantées au bord du sable masquent un peu les rochers du roi Munmu.

Les enfants du coin jouent tranquillement sur leurs vélos, boivent un jus de fruit, taquinent le chien. Ils jettent un coup d'oeil sur l'étranger qui prend un verre avec son amie, mais ne lui adressent pas des « Hello » retentissants comme les gosses des voyages scolaires. Il fait assez chaud, le temps est agréable. Quelques mouettes survolent la plage.

Depuis le début de la scène, un son de tambour s'élève de l'une des tentes blanches sur la plage. À l'intérieur, une dame en costume traditionnel est assise devant une table richement chargée : des guirlandes, des fruits, une tête de porc avec une liasse de billets dans la gueule. Elle regarde l'Océan Pacifique en psalmodiant. À côté d'elle se tient une autre femme, attentive à chacun de ses gestes.

Sur la plage, une autre femme revêt le hanbok tout en luttant contre le vent. Puis elle invoque les esprits du lieu. Le chamanisme n'est pas vraiment une religion : les pratiques magiques peuvent se combiner avec toute religion qui ne prétend pas que ses dogmes épuisent le champ du surnaturel. En Corée, les temples bouddhistes consacrent une pavillon aux esprits de la montagne, pas très loin de la salle du Grand Bouddha.

La dame sur la plage trépigne ; sa cliente, en vêtements gris, la suit et l'observe. Elle lui a posé une question ou demandé une faveur ; elle attend la réponse.

Frappés par les rayons du soleil couchant, les rochers du roi Munmu resplendissent sur le fond sombre de l'Océan. La plage est déjà dans l'ombre de la montagne. Derrière les tentes, des voitures Hyundai, un arrêt de bus, une poubelle à trois conteneurs pour le tri des déchets. Le bus scolaire est reparti. Personne ne fait vraiment attention aux dames qui chantent et entrent en transes sur la plage.


Publié par thbz le 24 septembre 2007

5 commentaire(s)

1. Par KA  (25 septembre 2007) :

Ces rochers marins me font penser à ces deux rochers proches d'Ise, au Japon, qui représentent un couple de dieux que l'on marie chaque année en les liant avec une énorme corde.
Voir par là :
http://www.japan-guide.com/e/e4303.html

D'autre part, se faire inhumer sous l'eau afin de jouer un rôle protecteur rappelle la fonction du dragon chinois, qui est bénéfique et principalement marin.

La Corée, coincée entre la Chine et le Japon…

2. Par S.  (25 septembre 2007) :

La Corée avait aussi ses dieux...
Très intéressant, jusque là trop intéressée par les dieux grecs et egyptiens, je n'aurai pas trop cherché de ce côté de la planète, grâce à tes récits (et d'autres exemples donnés ci-haut) je remarque mon "ignorance" dans ce domaine, heureusement que le blogosphère est là pour enrichir nos connaissances...

3. Par KA  (26 septembre 2007) :

P'tit mot pour dire à S. que j'ai ajouté son blogue dans les liens de chez moi pasque j'aime bien et le fond et la forme.

4. Par thbz  (26 septembre 2007) :

Oui, le blog de S. c'est une source inépuisable : on est toujours sûr d'y trouver des projets intéressants dont on n'avait jamais entendu parler...

5. Par S.  (27 septembre 2007) :

M. KA,
Merci, j'en ai fait de même pour votre blog et je vous ai même laissé un petit mot en commentaire.

ThBz,
Pour une fois ce n'était pas moi qui a fait le lien entre les blogs, Merci à toi...

Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Textes et photos (sauf mention contraire) : Thierry Bézecourt - Mentions légales