« Chuseok au cimetière | Accueil | »

15 septembre 2014 - Corée

Reconstruction

L'un des moteurs de l'évolution urbaine de Séoul est constitué par les projets de reconstruction.

Car après avoir construit de plus en plus loin autour de Séoul, la fièvre constructrice touche à présent les quartiers existants en pleine ville.

La puissance publique peut décider de la rénovation d'un quartier entier. Mais ce sont souvent les propriétaires d'un quartier eux-mêmes qui se réunissent en syndicat pour décider la reconstruction du quartier. Tout est réglementé : le pourcentage des propriétaires qui doivent donner leur accord, l'âge en deçà duquel les bâtiments ne peuvent être détruits, la nécessité dans certains cas de faire constater par la puissance publique l'état de dégradation avancé pour avoir le droit de démolir et reconstruire... Ainsi reconstruit-on des ensembles construits il y a trente ou quarante ans à peine, mais déjà dégradés par manque d'entretien.

Voici ainsi deux projets qui apparaissent au fil des promenades dans l'arrondissement de Mapo et devraient progresser au cours des mois à venir. Mapo est un arrondissement pas tout à fait central, mais pas vraiment éloigné non plus. De toute manière, il est impossible d'être au centre de Séoul puisque Séoul a plusieurs centres.

Le projet Mangwon secteur 1, tout près de la rivière Han, n'en est encore qu'à ses débuts. Aucune maison n'a encore été détruite et le quartier est, manifestement, toujours habité. Un syndicat de propriétaires a été instauré, il a sélectionné un entrepreneur, Hyundai, préféré à son concurrent SK E&C. Mais en passant dans le quartier, on constate — drapeaux rouges accrochés aux fenêtres, affiches collées sur les murs s'ajoutant aux banderoles d'information étendues au-dessus des rues par les autorités — que de nombreux propriétaires (et/ou résidents ?) protestent avec les options retenues ; il s'agit semble-t-il d'un désaccord sur les modalités de répartition des charges et bénéfices, mais pas d'un attachement au quartier existant, dont la trame traditionnelle sera remplacé par celle d'un grand ensemble standardisé.

Le projet Hapjeong secteurs 2 et 3, lui, a déjà bien avancé. Confié à Daewoo Engineering & Construction, il est situé à côté de la station de métro Hapjeong, dans l'arrondissement de Mapo.

Le quartier, proche de l'université Hongik, est à la mode. De l'autre côté de la rue, les rues anciennes ont déjà été remplacées par un centre commercial impeccable, surmonté de quatre tours.

On peut voir sur les systèmes de cartographie en ligne que le site présentait encore il y a peu l'aspect traditionnel que l'on retrouve toujours dans les quartiers voisins : rues, impasses, bâtiments de petite taille, maisons individuelles, petits commerces, stationnement un peu anarchique (octobre 2010 — lien dynamique) :

En mai 2012, tout avait disparu (lien dynamique ; au fond, les tours du centre commercial ont poussé dans l'intervalle) :

Dans quelques années, l'ensemble devrait ressembler à cela, avec des tours de 36 et 37 étages :


Cette image est très publicitaire : pour mettre en valeur l'une des deux parcelles, elle n'hésite pas à rendre transparentes les tours situées sur l'autre parcelle. Elle adopte aussi un point de vue qui met en valeur la vue en direction de la rivière Han tandis que les tours, plus prestigieuses, du centre commercial s'évaporent dans une sorte de brume en bas à gauche. Enfin, les deux tours d'une trentaine d'étages qui se trouvent derrière sont quasiment escamotées.

Aujourd'hui, les tours ne sont pas encore sorties de terre dans la parcelle située à l'est (secteur 2), malgré une date de fin de chantier fixée au 30 juillet 2016.

Dans le secteur 3, en revanche, dont les travaux doivent s'achever fin mars 2015, les tours rivalisent déjà avec celles du centre commercial, au moins pour ce qui concerne la hauteur :


Elles ont pris deux ou trois étages au cours des quatre dernières semaines et le gros oeuvre doit être pratiquement terminé à présent.

Le chantier fait l'objet d'une communication importante par affichage dans la rue. J'ignore s'il y a eu des procédures de « concertation » telles que celles qui sont appliquées (souvent symboliquement) en France.

Les palissades du chantier sont ainsi couvertes d'inscriptions évoquant les richesses de l'arrondissement de Mapo et de la ville de Séoul : rivière Han, pavillon ancien de Mangwonjeong (reconstruit en 1989)... On retrouve, sur d'autres chantiers à travers l'arrondissement, les mêmes inscriptions qui relient le projet aux origines historiques et naturelles du quartier, sans mentionner les quartiers traditionnels qui ont été détruits.

Sur les palissades, mais aussi dans les rues environnantes, de grandes banderoles demandent pardon aux habitants pour les désagréments causés par le chantier, concernant tout particulièrement l'indisponibilité de la sortie 8 de la station Hapjeong. Dans une ville où une avenue moyenne compte deux fois quatre voies, il est pénible de devoir en traverser une pour rejoindre le métro.


Sous une présentation de Haechi, animal mythologique choisi comme logo par la ville de Séoul, la banderole annonce la réalisation de travaux sur les réseaux souterrains.

Le nouveau quartier sera un grand ensemble, c'est à dire un mode d'habitation qui regroupe déjà à peu près la moitié des Coréens. Il se distinguera par sa hauteur, supérieure à la majorité des projets sans être toutefois exceptionnelle. La proximité de la station de métro et la vogue dont bénéficie le quartier justifient l'ambition du projet ; on peut prévoir que le prix des appartements sera élevé.

Au pied des tours, des espaces commerciaux et, je suppose, des bureaux, serpenteront sur quelques étages au milieu d'espaces verts.

Publié par thbz le 15 septembre 2014

1 commentaire(s)

1. Par Détails  (16 septembre 2014) :

C'est assez intéressant surtout la manière d'agir qui semble complètement différente d'ailleurs. J'ai néanmoins une question, est-ce que les hauteurs peuvent changer au cours d'une reconstruction? C'est à dire un quartier datant de quarante ans (par exemple) avec une hauteur plafonnée pour les immeubles peut-il changer pour accueillir des gratte-ciel (par exemple) lors d'une reconstruction?

Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Textes et photos (sauf mention contraire) : Thierry Bézecourt - Mentions légales