« Orgue aux Billettes | Accueil | »

20 novembre 2006 - Arts, architecture...

Stéphanie - mation

Peindre un tableau, c'est facile. Vous achetez une toile, des tubes de peinture et un pinceau. Tracez d'abord le contour du personnage sur la toile, puis appliquez la couleur. Laissez sécher un peu et c'est fini. N'oubliez pas de nettoyer vos pinceaux au White Spirit.

Non, ça ne se passe pas comme cela. Dans la peinture à l'huile traditionnelle, c'est un peu plus compliqué. Patricia Mignone raconte sur son blog Lumière incidente comment elle fait peu à peu sortir un personnage d'une toile. La toile de départ n'est d'ailleurs pas une toile : c'est une plaque de bois lamellé « couverte de plusieurs couches d'enduit composé de colle de peau de lapin, de blanc de Meudon, de blanc de zinc et d’huile de lin (sans sel) ». C'est déjà autre chose que de partir d'une simple feuille de papier Canson.

Au fil des jours et des semaines, le visage et le corps de « Stéphanie » apparaissent sur ce fond blanc. Non pas en une fois du haut vers le bas et de la gauche vers la droite, mais par applications successives de couches de couleurs superposées. Le blanc monte en bleu sur le pantalon, en vert grisâtre sur le visage.

Bref, cette histoire est toute une aventure au cours de laquelle la mystérieuse Stéphanie, tour à tour modèle du XVe siècle, nonne et jeune femme branchée, musulmane à la tête couverte d'un hijab, change de personnalité, absorbe la lumière, prend du volume au gré des couches successives. Où cela va-t-il donc nous mener ?

Publié par thbz le 20 novembre 2006

3 commentaire(s)

1. Par S.  (06 février 2007) :

Bonsoir!
J'ai visité le lien que tu as cité, je la trouve très présimptueuse pour ce qu'elle fait.Certes, son travail est excellent mais dans le monde de l'art, elle se croit unique. Merci pour cette découverte, peut être qu'un jour tu parleras aussi de mes tableaux :-)
p.s. je fais que du noir et blanc et en fusain!

2. Par thbz  (06 février 2007) :

Non, elle n'est pas "présimptueuse". Elle essaie juste d'expliquer ce qu'elle fait et pourquoi elle le fait. Moi je trouve ça intéressant.

Quant à tes tableaux, ouvre donc un site web...

3. Par S.  (07 février 2007) :

Tu as raison, elle explique bien mais on n'est pas obligé de parler trop de soi "en bien", il faut laisser ce soin aux autres...
remarque, elle le fait elle-même et elle laisse les autres comme "toi" le faire aussi... :-)
(désolée pour la faute qui a glissé dans le message précedent, encore merci pour cette découverte, malgré tout, j'aime ce qu'elle fait)!

Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Textes et photos (sauf mention contraire) : Thierry Bézecourt - Mentions légales