« White Squad | Accueil | »

11 février 2008 - Corée

Namdaemun

La porte de Namdaemun à Séoul, c'est un peu comme l'Arc de Triomphe ou la Joconde à Paris. Dans la liste officielle des trésors nationaux de la Corée du Sud, Namdaemun porte le numéro un.

Portait le numéro un. On pouvait voir sur CNN, la nuit dernière, des images de la porte en feu. Cette magnifique structure en bois construite en 1398, l'un des plus beaux exemples d'architecture coréenne, n'existe plus ce matin.

Voici une photo que j'ai prise en septembre dernier :

Et voici, prise à peu près du même endroit, une vue postée ce matin sur Wikipédia (Namdaemun After Fire, domaine public, redécoupée par moi) :

Namdaemun, « porte du sud », borde le centre historique de Séoul. A l'opposé, au nord, se trouve le palais royal. On vient à Namdaemun pour faire ses courses dans un marché vaste comme un quartier parisien, où on trouve tout pour pas cher. C'était l'un des rares bâtiments en bois qui aient traversé les siècles, survivant aux guerres et évitant les incendies depuis le Moyen-Âge : sa destruction est une véritable catastrophe culturelle.

Depuis deux ans seulement il était accessible au public : auparavant, il était encerclé par l'un des ronds-points les plus importants de Séoul.

La suite sur : Namdaemun, ou la technologie oubliée.

Publié par thbz le 11 février 2008

5 commentaire(s)

1. Par Gilles F  (12 février 2008) :

À voir l'état de la charpente, ça semble bien fichu.


Cela dit, les coréens n'ont pas la même conception que nous de l'authenticité: les bâtiments en bois sont reconstruits au fur et à mesure qu'ils s'abîment. Certains monuments sont ainsi d'intégrales répliques sans que l'on ressente le besoin de le signaler.


La perte est donc énorme, mais peut-être pas irréparable.

2. Par S.  (12 février 2008) :

Oui, tout à fait, dommage pour ce monument historique mais ils sauront le réparer surtout que la base est (à priori) intacte. Et puis comme c'est un monument classé au patrimoine mondial, l'Unesco veillera à cette reconstruction. (Thierry, je comprends très bien ta désolation, surtout que tu l'a visité il n'y a pas longtemps...)

3. Par thbz  (12 février 2008) :

La reconstruction ne sera pas simple parce qu'on sait mieux construire des tours que des bâtiments traditionnels de nos jours. Il faudra trouver les bois, mettre au point un système de sécurité (par exemple, les sprinklers risqueraient de gonfler la couche de terre qui se trouve dans la charpente et de provoquer un effondrement)...

4. Par S.  (15 février 2008) :

Effectivement quand on lit ton nouvel article concernant ce sujet qui montre la propagation des flammes, on se demande comment ils vont faire pour la reconstruction. Mais heureusement, certains n'ont pas oublié les anciennes méthodes, il suffit de trouver ces personnes et les documents qui pourraient les aider. Ce n'est pas une tâche facile mais ils arriveront, ailleurs on l'a fait...

5. Par thbz  (15 février 2008) :

Oui, d'ailleurs en Corée j'ai vu un reportage à la télé, qui montrait la construction d'une maison de type traditionnel de A à Z. Si je vais à nouveau là-bas, je ramènerai des photos du chantier...

Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Publier un commentaire :




Se souvenir de moi ?

Si une image apparaît à droite, merci de copier ci-dessous le code qu'elle contient :


Textes et photos (sauf mention contraire) : Thierry Bézecourt - Mentions légales